Agathe Astic

  Rose Néon

Artiste.

Image_num%C3%83%C2%A9ris%C3%83%C2%A9e_6_7_edited.jpg
 
IMG_7982 copie.jpg

Agathe Astic

Diplômée de l'ESAD l'École supérieure d'art et design de Grenoble-Valence en 2019 avec les félicitations du jury. Formation au cours de laquelle j’ai étudié au Camberwell College of Arts de Londres durant une année. Cette british parenthèse m’a permis de développer mon travail photographique via l'argentique, mais surtout l'instantané. La rupture des habitudes, m’amène à questionner le quotidien par la création d'un journal intime photographique. Je me promène toujours avec mon argentique ou mon instaxmini dans le sac pour ne rater aucun petit poème visuel de la vie quotidienne. 
Mon travail actuellement est le prolongement de mes 5 années, une approche de la femme, des femmes sur les questions d’autonomie, de liberté, les
relations et interactions entre les hommes ou la nature, les espaces publics et privée. Un questionnement sur le sujet qui est le plus proche de moi. J’utilise pour créer divers médias: photos, broderies, des tableaux qui n’en sont pas, des installations, écritures, performances, poèmes visuels et vidéos ...Mon travail débute le plus souvent par une réaction, d’une agression visuelle ou verbale au monde qui nous entoure. A fleur de peau,
Je réponds.
Je détourne.
Dans mes carnets roses, je note images et mots. 
Passionnée par les images et les installations vidéos. 
En quête du mouvement vers un nouvel apprentissage, je suis actuellement en études à l'Université Lumière Lyon II en parcours Images. Mes réflexions sont davantage tournées sur des questions cinématographiques.

  

 
atelier .JPG

Rose Néon

Rose Néon est mon nom d’artiste en éclosion, un nom à mon image d’une artiste extravagante et douce, j'ai choisi l'association de plusieurs médiums pour exprimer ma sensibilité visuelle. 
Le mariage entre image et texte , broderie et peinture , performance et video , métal  et drap ,dévoile une passion des instants éternels de la vie, tout moment ou détail et magique.
Tous les sujets m’intéressent : une promenade citadine, des pétales de roses dans une piscine à débordement, l'amour, la sexualité, les corps, l’amitié, la liberté des humeurs, l'expérience du battement de la nature constituent mes événements quotidiens. Mon travail pourrait se définir comme étant celui d'une platisti-brodeuse ou plasti-colleuse chercheuse d'images. Je ne souhaite pas être rattachée à un quelconque mouvement féministe. Mes revendications sont sensorielles et visuelles.